Congrès 2023 de l’Association Bretonne

23, 24 et 25 juin 2023 à l’institution Saint-Martin (Rennes)

L’Association Bretonne, présidée par Benoît de BERGEVIN, tiendra son prochain congrès annuel à l’institution Saint-Martin (31 rue d’Antrain), à Rennes, les 23, 24 et 25 juin 2023. Organisé par rotation, une fois l’an, dans l’un des cinq départements de la Bretagne historique, ce rassemblement permet aux membres de se retrouver, de faire le point sur les actions engagées par l’association et de dessiner les grandes lignes des opérations à mener.

Le lycée Saint-Martin, 31 rue d’Antrain, à Rennes

Le congrès fera l’objet cette année d’une attention particulière du fait de la célébration du 180ème anniversaire de la création de l’Association Bretonne par Jules Rieffel et Armand Maufras du Châtellier en 1843. A cette occasion, une gerbe sera déposée le jeudi 22 juin à 18h00 au pied de la statue de Jules Rieffel sur le site d’Agrocampus (Institut Agro Rennes Angers, 65 rue de Saint-Brieuc à Rennes), école d’ingénieur formant ses élèves dans les domaines de l’agronomie, de l’alimentaire, de l’horticulture et du paysage. Cette institution s’inscrit en effet de façon directe dans la filiation de l’école d’agriculture de Grand-Jouan, à Nozay, créée par Jules Rieffel, devenue un institut agricole en 1849. Pour la circonstance, une médaille particulière a été fondue. Remise à chaque participant, elle commémore la rencontre originelle organisée par Jules Rieffel et Armand Maufras du Châtellier, les deux fondateurs de l’association, à Vannes du 20 au 24 septembre 1843.

Programme du congrès

Conçu par l’équipe animée par Hubert DELORME, le programme du congrès comprend deux jours ½ de rencontres et de conférences — vendredi 23 juin, samedi 24 et dimanche 25 juin — permettant d’évoquer la réalité de la région rennaise dans ses dimensions économiques, historiques et culturelles.

Vendredi 23 juin 2023

08h00Accueil, émargement
Lycée Saint-Martin
09h00Ouverture du congrèsDiaporama
Bro gozh ma zadoù (Paroles et chant)
09h10Benoît de BERGEVINMot d’ouverture du congrès
09h20Représentant de la MairieMot d’accueil
09h30Jakez de POULPIQUETHistorique de l’Association Bretonne
09h45Gauthier AUBERTHistoire : Rennes, capitale de la Bretagne ?
10h30Damien de KERHOR
Pierre-Arnaud BORRELLY
Rennes, essor d’un pôle innovant en Télécommunications, numérique et Cyber Défense
11h45Elizabeth WEBSTERBretagne – USA : Relations et économie
12h30Déjeuner : Lycée Saint-Martin
14h302 visites (6 ou 8 groupes)Centre-ville
17h15Photo de groupe devant le parlement de Bretagne
18h00Assemblée GénéraleRapport d’activité, rapport financier, etc.
19h00Remise des prix
de l’Association Bretonne
Remise du prix Armand Maufras du Châtellier
Remise du prix Jules Rieffel
19h15Cocktail de
l’Association Bretonne
21h00Hélène du BOISBAUDRYConcert d’orgue : Eglise Notre-Dame en Saint-Melaine, place Saint-Melaine.

Samedi 24 juin 2023

08h30Accueil des participants
Lycée Saint-Martin, émargement
09h15Glenn GOUTHEXavier de Langlais et la langue bretonne
10h00Mathieu FUCHSHistoire et enjeux de Ouest-France
10h45Pause
11h00Stéphane BAUDENSLe militaire à l’école du patriotisme :
le cas breton 178
8 – 1789
11h45Christophe AMIOTLes hôtels particuliers de Rennes
12h30Déjeuner
14h15Christophe EVELLINRestauration du patrimoine ancien de l’évêché
15h00Bernard LEBEAUCimetière du Nord : Le Père Lachaise breton
15h45Pause
16h00Alain-François LESACHER
Louis BOULLE
Si tu ne vas pas à Paul Féval
… ou la vie d’un romancier oublié.
17h00Bertrand YEURC’HRites de couronnement des Ducs de Bretagne

Dimanche 25 juin 2023

09h30Cathédrale Saint-PierreVisite du trésor de la Cathédrale
10h30Mgr Pierre d’ORNELLASMesse à la Cathédrale Saint-Pierre
12h30Déjeuner libre
Plan d’accès

Inscription au congrès

Le bulletin d’inscription ci-après est téléchargeable.
Le montant de l’inscription est de :
45 € pour un jour (vendredi 23 ou samedi 24 juin);
80 € pour la participations aux deux journées du 23 et du 24 juin 2023.

Assemblée générale

Le vendredi 23 juin en fin d’après-midi se tiendra l’assemblée générale de l’Association Bretonne, occasion pour Benoît de BERGEVIN — assisté du secrétaire général Jacques DEDEYAN et du trésorier Yves GUILLAUMOT — de présenter et de faire voter le rapport moral comme le bilan financier du dernier exercice. Il fut marqué notamment par la parution du bulletin évoquant les actes du congrès de Lamballe, tenu l’an dernier, et par la concrétisation du chantier de numérisation des bulletins, important chantier mené avec la BnF pour autoriser l’accès au plus grand nombre (historiens, étudiants-chercheurs, etc.) au fonds documentaire d’exception constitué par l’ensemble des bulletins de l’association.

Déstockage d’anciens bulletins

A l’occasion du congrès, les membres de l’Association Bretonne désireux d’acquérir d’anciens numéros du bulletin pourront le faire à des conditions privilégiées soit :

  • 10 € l’unité pour les numéros du bulletin des années 2000 à 2020 ;
  • 5 € l’unité pour les bulletins des années 1980 à 1999.

Précédents congrès de l’Association Bretonne à Rennes

38ème congrès : 23 au 28 mai 1897 (Rennes)

1897 : Exposition régionale de Rennes

Cette rencontre eut lieu dans le contexte de sidération marqué un mois plus tôt par l’incendie du Bazar de la Charité à Paris et ses 121 victimes. L’accident dramatique était encore dans toutes les mémoires. Ouverte depuis le 2 mai 1897, l’exposition régionale de Rennes accueillait dans ses pavillons conçus par l’architecte Emmanuel Le Ray une grande affluence. L’affiche, représentant les armes de la ville et la perspective du Champ de Mars où se tenaient depuis 1784 les quatre foires annuelles de la vile, était l’œuvre de Jean-Marie Jamet, ancien élève de l’Ecole des Beaux-Arts de Rennes, puis de Paris, primé au concours de la société d’encouragement à l’art et à l’industrie. Pour la circonstance, un guide illustré de 50 gravures avait été réalisé.

Congrès de Rennes – Mai 1897 – 38ème congrès –Tome XVI

  • M. le chanoine du Bois de La Villarabel, Monseigneur Briand évêque de Québec
  • Baron Halna du Fretay, Les âges de la Bretagne
  • M. l’abbé Charles Robert, Le Menhir de Dol et sa légende
  • G. Dottin, Les parlers français de la Haute-Bretagne
  • Barthélemy Pocquet, La Chalotais en prison
  • M. Aveneau de la Grancière, Les rouelles gauloises et les fusaïoles en plomb du Morbihan
  • J. Trévédy, Les Sept-Saints de Bretagne et leur pèlerinage
  • Joseph Janvier, Les sept saints de Biconguy, C 1897, p. 168, I 1898
  • M. le chanoine Guillotin de Corson, La commanderie du Temple de la Guerche et le Temple de la Nouée son annexe
  • Anne-Duportal, Hédé (llle-et-Vilaine) : essai d’histoire d’une petite ville
  • M. le chanoine du Bois de La Villerabel, Un étudiant d’autrefois
  • F. Saulnier, La vie réelle au XVIIe siècle – Un mari breton en voyage (1655-1658)
  • Baron Halna du Fretay, Les conjurés bretons en forêt de Conveau
  • E. du Crest de Villeneuve, Essai historique sur la défense des privilèges de la Bretagne concernant l’amirauté depuis son annexion à la France jusqu’à l’ordonnance de 1681
  • Louis de Villers, Histoire de la Société d’agriculture de commerce et des arts établie par les Etats de Bretagne (1757)

59ème congrès : 23 au 25 juin 1925 (Rennes)

Ouest Eclair annonce le décès de Théodore Botrel

L’actualité évoquée par le quotidien Ouest-Eclair évoquait à cette date la concentration d’une force navale franco-espagnole à Algésiras, dans l’imminence de la guerre du Rif. Rennes se préparait en ce mois de juin au Vème congrès eucharistique national, dont le chanoine Déan publiera les attendus. Il se tiendra une semaine plus tard, du 1er au 5 juillet, dans l’enceinte du séminaire Saint-Yves, 45 rue de Brest. Un article du quotidien traitait de la question sensible du droit de vote qui devrait être prochainement accordé aux femmes. Assurément optimiste, le journaliste ne se doutait pas qu’il faudra attendre encore vingt ans avant cette concrétisation. Considéré comme disparu, l’explorateur polaire norvégien Roald Amundsen était réapparu. Parti du Spitzberg, il s’était posé en catastrophe avec son hydravion par 87°44 de latitude Nord. Enfin, l’application de la loi sur la journée de huit heures s’imposait dans le commerce de détail de la ville de Rennes.

Congrès de Rennes – Juin 1925 – 59ème congrès – Tome XXXVII

  • H. du Halgouët, Le Guéméné
  • Roger Grand, La question des noms de lieux en -ac
  • Dr Ch. Piquenard, Recherches sur la toponomastique de l’exploitation du calcaire en Haute-Bretagne
  • Comte de Gouyon, Une page d’histoire locale
  • M. l’abbé le Claire, Les transformations de l’abbaye de Saint-Méen
  • M. de l’Escale, Elevage des animaux de basse-cour
  • M. Houitte de la Chesnais, Culture de la pomme de terre en Bretagne et spécialement dans l’arrondissement de Saint-Malo
  • Comte du Plessis de Grénédan, Législation sur les accidents du travail en agriculture
  • Cdt Mortureux, Les allocations familiales en agriculture
  • Docteur Ch. Piquenard, La récolte des plantes médicinales en Bretagne
  • Emile Sageret, Une voyante du XVIIIe siècle et de la Révolution au pays de Fougères : Jeanne Le Royer Soeur de la Nativité (1731-1798)
  • Anonyme, Bibliographie : notices sur l’Histoire de Bretagne et sur Charles de Blois

121ème congrès : 25 au 27 juin 1993 (Rennes)

Les médias rendaient compte à cette date de l’avancée majeure constituée par l’entrée en vigueur du Grand marché unique européen, six mois plus tôt, concrétisation de la démarche initiée par le traité de Rome en 1957. Les « quatre libertés », désormais appliquées, concernaient la libre circulation des biens, des personnes, des services et des capitaux. La presse évoquait d’abondance le souvenir de René Pleven, récemment disparu. Cofondateur du Celib en 1951, qu’il présida jusqu’en 1972, il fut proche très tôt de Jean Monnet qu’il rencontra dès 1925. Il assista pendant la seconde guerre René Cassin dans les négociations avec Winston Churchill sur la création de la France Libre. Député puis président du Conseil général des Côtes du Nord de 1948 à 1976, président du Conseil en juillet 1950, il sera Garde des Sceaux de 1969 à 1973. Dans L’avenir de la Bretagne, publié en 1961, il effectua le constat sans concession de l’urgence des réformes à accomplir dans cette région.

Congrès de Rennes – Juin 1993 – 121ème congrès – Tome CII

  • Yann Bouëssel du Bourg, Commémoration du bicentenaire de la mort du Marquis de la Rouërie – le 17 octobre à Fougères
  • Anonyme, L’incendie du Palais du Parlement de Bretagne,
  • R. de Sagazan, 150e anniversaire de l’Association Bretonne. Coup d’oeil sur le passé, C 1993, p. 85, I 1994
  • C. Duquesne, L’agriculture bretonne. Évolution situation et perspectives, C 1993, p. 103, I 1994
  • C. Champaud, Les grandes phases de l’histoire économique de la Bretagne : leçons pour l’avenir, C 1993, p. 139, I 1994
  • L. Laurent, L’économie de la Bretagne : bilan et perspectives, C 1993, p. 147, I 1994
  • E. du Rusquec, Les institutions de la Bretagne avant la Révolution, C 1993, p. 153, I 1994
  • J. Martray, Le réveil politique de la Bretagne à partir de 195 :. Du CELIB aux institutions régionales, C 1993, p. 173, I 1994
  • F. Herry, Saint Winoc patron de Bergues et figure primordiale de son histoire, C 1993, p. 187, I 1994
  • M. de Mauny, Le manoir en Bretagne (1380-1600), C 1993, p. 201, I 1994
  • J.M. de Segonzac, A propos d’une visite de l’Association Bretonne au Palais du Parlement de Bretagne à Rennes, C 1993, p. 219, I 1994
  • P. de la Condamine, René David de Drézigué qui fit la gloire de son clocher et mourut pour son roi, C 1993, p. 247, I 1994
  • E. Erlannig, Dans le Morbihan, la résistance à la constitution civile du clergé, C 1993, p. 257, I 1994
  • C.-G. Onfray, Poënces de Kerilly, un jeune homme de convictions, C 1993, p. 277, I 1994
  • P. Le Bastart de Villeneuve, Les morts successives de Marc Desilles trésorier de la conjuration bretonne du Marquis de la Rouërie, C 1993, p. 283, I 1994
  • J.-C. Ménès, Un document inédit sur la conjuration de la Rouërie : Rapport de Lalligrand-Morillon à son cousin Basire, C 1993, p. 299, I 1994
  • M. de Mauny, Emest Renan homme de la contestation, C 1993, p. 311, I 1994
  • M.-M. Martinie, Le Secours National à Lorient en 1943, C 1993, p. 321, I 1994
  • F. Herry, Sur l’origine sémantique du « plou » et du « gui » bretons, C 1993, p. 327, I 1994
  • E. Salmon-Legagneur, Le nom des rues en Bretagne est-il un reflet de l’Histoire ?, C 1993, p. 229, I 1994
Square de la Motte

Genèse de l’Association Bretonne

Pour mémoire, l’Association Bretonne — créée en 1843 — compte aujourd’hui près de 1000 membres répartis en grande majorité dans les cinq départements bretons (Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique et Morbihan), et pour un certain nombre d’entre eux à Paris et dans d’autres régions françaises. Son action prend principalement la forme des actions suivantes :

  • Rencontres régulières à caractère culturel organisées par les délégués de pays dans les différents départements ;
  • Congrès annuel (il se tient par rotation dans un département breton différent chaque année) ;
  • Publication de son bulletin. Cette importante monographie, contribution majeure de l’association en corrélation avec le thème du congrès, aborde également les thèmes d’actualité en en lien avec la Bretagne.

Aujourd’hui comme hier, l’Association Bretonne reste attachée à la préservation du patrimoine culturel breton, elle prend position et s’exprime sur les sujets de société et les débats ayant trait à la Bretagne, comme au respect de l’image de cette dernière. Enfin, elle entretient des liens privilégiés avec différentes associations historiques et culturelles attachées, comme elle, à faire vivre la mémoire et l’histoire bretonne en lien avec les évolutions économiques et sociales indispensables de notre région afin de l’adapter aux mutations d’un monde qui change. A ce titre, elle est l’un des membres de droit de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne (SHAB), fédération des sociétés historiques de Bretagne.

Place Sainte-Anne
Les portes Mordelaises

Les prix de l’Association Bretonne

Enfin, l’Association Bretonne remettra à l’occasiuon du congrès les deux prix qu’elle accorde.

  • Prix littéraire Armand Maufras du Châtellier
Armand Maufras du Châtellier

Le prix Armand Maufras du Châtellier distingue un ouvrage remarquable en lien avec la Bretagne, commémorant la mémoire d’Armand René Maufras du Châtellier (1797-1884), co-fondateur avec Jules Rieffel de l’Association Bretonne.
Archéologue, historien et économiste, membre fondateur de l’Académie des Sciences morales et politiques, maire de Pont-l’Abbé, il fonda notamment le journal Le Quimpérois.

  • Prix Jules Rieffel
Buste de Jules Rieffel, sur le site d’Agrocampus

Le prix Jules Rieffel est attribué à une action ou une initiative agricole significative en lien avec la Bretagne, en souvenir de Jules Rieffel (1806-1886), cofondateur avec Armand René Maufras du Châtellier de l’Association Bretonne.
Ingénieur agronome, il fut le fondateur de l’école d’agriculture de Grand Jouan, près de Nozay, et créa notamment la revue Agriculture de l’Ouest de la France.

Place de la Mairie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × trois =